Économie

Non !  Nous  ne  vivons  pas  dans
une   économie  de marché

 

Nous sommes censés vivre dans une société de marché. Cette affirmation, est devenue un « lieu commun ».

De nombreux biens sont produits et distribués dans le cadre d’un marché plus ou moins auto régulé : c’est le domaine des marchandises

Mais de  nombreuses situations de ventes et achats ne relèvent pas du « marché » car les  biens qui y sont « échangés » , en fait,  ne sont pas des marchandises.

Dans cette perspective, il est donc important de savoir ce qu’est une marchandise.
Pour cela, 4 notions ouvrent la voie : spoliation, exploitation, valeur ou TTSD ( il est hélas souvent nécessaire de substituer son acronyme en économie : le TTSD – Temps Travail Société Donnée le mot « valeur » au sens économique n’étant pas compris) et prix.

Ensuite on peut aborder les notions de marchandises et de marché.
Il est important de bien cerner ce qu’est une marchandise, non pas pour pinailler, mais pour avoir un fil conducteur pour traiter différemment l’accès aux  biens nécessaires à une vie en société qui soit équitable.

Il est ahurissant que la marchandise, qui est à la base de la production capitaliste, et donc à la base du « Capital » de Karl Marx, N’EST PAS DÉFINIE OBJECTIVEMENT, alors que le mot revient 1037 fois dans le tome 1 du livre 1 du « Capital »  édité de son vivant.
Vous pourrez le vérifier avec le lien qui suit. Le tome 1  du livre 1 du « Capital » est donné intégralement avec surlignage des mots marchandise et marché (cité « seulement » 92 fois) pour une plus grande visibilité.

Le capital – Tome 1 – Karl Marx – avec surlignage marchandise – marché – police verdana

On peut aussi consulter « Le capital »  dans le « montage » du communiste allemand Julien Borchardt.
Un « montage » sur la base des 3 livres de Marx (Le 1er édité de son vivant, les 2 autres étant des « montages » des notes de Karl Marx édités par Friedrich Engels)
Là les mots Marchandise et marché sont mentionnés respectivement 845 et 187 fois.
Bien sûr là comme dans le tome 1 du Livre 1 ci-dessus, la « marchandise » n’est pas définie.

Karl Marx – Le capital Édition populaire par Julien Borchardt marchandise et marché surlignés

 

On constatera que le temps de travail que la société consacre aux activités relevant d’un véritable marché est bien plus faible que celui relevant des autres activités sociales. C’est dans ce sens qu’il est faux de dire que  » nous vivons dans une économie de marché « 

Spoliation et exploitation

Valeur ( TTSI) et prix

Le marché et les marchandises